Trouver les meilleures jumelles : ce qu’il faut considérer

Les jumelles peuvent être utiles pour voir quelque chose au loin ou encore pour étudier le comportement de certains animaux. Les raisons qui vous poussent à rechercher les meilleures jumelles sont nombreuses. Dès que vous entrez dans ce domaine, vous trouvez des centaines de modèles différents qui apparaissent dans les catalogues des magasins qui les vendent. Face à cette multitude d’options, le premier problème qui se pose est de savoir lequel choisir. Pour ce faire, vous devez considérer des facteurs que nous exposons ici.

Objectif et grossissement

Le grossissement indique le nombre de fois que l’on voit l’objet de plus près. Par exemple, avec un grossissement de 10x, un objet situé à 100 mètres sera vu comme s’il était à 10 mètres. Vous pouvez parcourir ce site pour choisir parmi les meilleurs modèles du marché. Plus l’objectif est grand, plus les jumelles laissent passer la lumière. Cette caractéristique est très importante en cas de faible luminosité, car l’augmentation de la lumière permet non seulement d’obtenir une image plus lumineuse, mais aussi plus détaillée, ce qui permet de distinguer les étoiles moins lumineuses, etc.

Le choix de l’objectif et du grossissement est l’une des décisions les plus importantes. Ils détermineront également le poids et la maniabilité des jumelles, ce dont il faut tenir compte si vous allez les utiliser avec ou sans trépied. Les jumelles se distinguent par deux chiffres entre un « x ». Le premier correspond au grossissement, le second à l’ouverture. Par exemple, un modèle 8×50 a un grossissement de 8 et une ouverture de 50.

Pupille de sortie

C’est le cercle lumineux que l’on peut voir au centre de chaque oculaire lorsque l’on tient les jumelles à environ 30 cm de ses yeux et que les lentilles de l’objectif sont dirigées vers une lumière vive. La pupille de sortie est calculée en divisant l’ouverture par le grossissement. Le plus souvent, les jumelles ont une pupille de sortie comprise entre 4 et 7 mm. Plus le diamètre est grand, plus le champ de vision est lumineux, ce qui est important lorsque l’on utilise des jumelles dans des situations sombres et pour l’observation astronomique.

Champ de vision

Le champ de vision est la largeur de la zone visible que l’on peut observer sans déplacer les jumelles. Cette largeur visible est exprimée en mètres à une distance de 1 000 mètres et est très utile pour les observations terrestres. Pour l’observation du ciel nocturne, il est préférable de l’exprimer en degrés. En astronomie, elle n’est pas aussi importante que pour l’observation des oiseaux, par exemple. Néanmoins, un champ large vous permettra de repérer plus facilement les objets célestes.

Distance minimale de mise au point

Il s’agit de la distance minimale à laquelle vous pouvez faire la mise au point sur l’objet. L’idée d’une jumelle est de regarder des objets éloignés. Cependant, elles peuvent également être utilisées pour l’observation des oiseaux ou des insectes, où la distance minimale de mise au point est proche et permet de voir les détails les plus fins. En règle générale, plus le grossissement augmente, plus la distance minimale de mise au point augmente également.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut